Kobolds & Catacombes, l'analyse

Merranyth le Samedi 30 Décembre 2017 à 13h57

                Il y a quelques semaines, Blizzard a publié l'extension « Kobolds & Catacombs ». Afin d'analyser cette sortie, nous avons demandé à deux joueurs professionnels d'Hearthstone de partager leur avis. Le premier est Benjamin "Windello" Bonin, de la Team Vitality. Du haut de ses 22 ans, cela fait déjà plusieurs années qu'il écume les arènes d'Hearthstone, muni de sa peluche Oui-Oui. Le second est Charles "Niizuma" Pigot, joueur professionnel depuis 6 mois pour l'équipe ePunks.

                L'extension a su relancer le jeu : les deux joueurs saluent le retournement de méta avec le retour en force du Démoniste Contrôle. Ils avouent même avoir été surpris par le Ver Tunnelier, plus efficace qu'ils ne le pensaient. « La carte est vraiment forte, peut être trop. Elle rentre dans quasiment tous les decks existants », considère Niizuma.

                Windello, lui, est plutôt inquiété par le Seigneur du Vide. Selon lui, la carte révolutionne le jeu à haut-niveau. Elle permettrait « des scénarii de victoire complexes, où seuls les joueurs les plus à l'aise avec les chiffres pourront sortir un point de vue optimal en une minute et vingt secondes. » Cependant, il reste « agréablement surpris » par cette complexité des choix qui ressort de l'extension.

                Il cite également le Tyran des Arcanes : « 4/4 pour 0, sous conditions pas si compliquées à rencontrer, je dis oui ! » Côté esthétique, Niizuma préfère les Ténèbres et le Tigre Astral, mais qui, malheureusement, sont « injouables actuellement, dû à leur mécaniques difficilement exploitables. »

                Si certaines cartes de cette extension méritent un équilibrage, c'est aussi le cas des extensions précédentes. Ainsi, les deux joueurs reprochent aux deck Prêtre Razakus d'être trop puissant, grâce aux mécaniques des Chevaliers de la Mort. Avec sa nouvelle synergie, le Seigneur du Vide, ce deck risque de poser encore plus de problèmes, indique Windello. Le Démoniste Contrôle, lui aussi, semble aussi bien trop puissant. Cependant, les joueurs ne désespèrent pas. « Je ne pense pas que ça soit un vrai problème », indique Niizuma. « Des contres à ce type de decks viendront s'ajouter au fur et à mesure. »

                À l'inverse, il y a des archétypes sous estimés, comme le Druide Quête ou le Prêtre Dragons. « Un Temporus obtenu d'une Biographe de Dédain-du-Néant 1/3m'a valu bien des victoires surprenantes pour ce top 1 » conseille Windello. Niizuma est moins enthousiaste : « si des cartes sont sous-estimées, il y a une raison la plupart du temps. » Il cite quand même Mande-Dragon Alanna, une carte peu jouée mais qui, selon-lui, possède un bon potentiel.

                Par ailleurs, l'extension a vu apparaître une nouvelle mécanique, Appel. Les deux joueurs reprochent à cette mécanique son aspect un peu aléatoire, et aimeraient voir apparaître des decks qui limitent au maximum ce phénomène. Enfin, Niizuma espère un mode tournoi destiné aux joueurs compétitifs. Windello aimerait le compléter avec un système de classées appuyé sur des matches en plusieurs parties.

                Ainsi, cette extension est excellente selon les deux joueurs, car les parties sont complexifiées sans pour autant briser les habitudes.

 

N'hésitez pas à suivre nos deux invités sur Twitch : https://www.twitch.tv/windello_ et https://www.twitch.tv/niizumahs. Merci à eux !

940